Les équipements incontournables pour faire du canyoning

Le canyoning ou le canyonisme, est un sport de pleine nature que l’on peut rattacher à la spéléologie, à la randonnée pédestre, à l’escalade et à l’alpinisme d’une part, et aux sports d’eaux vives d’autre part. Il consiste à progresser dans le lit de cours d’eau, dont le débit va de faible, parfois nul pour les canyons secs à important, dans des portions où ceux-ci cheminent dans des gorges ou des ravins étroits, avec des cascades de hauteurs variées. En France, la pratique du canyonisme constitue une composante plus ou moins importante, des activités touristiques dans les régions montagneuses. De nombreuses personnes raffolent donc de cette activité. Cependant, sa pratique nécessite l’usage de certains équipements qu’un simple amateur ne maîtrise pas forcément. C’est donc pour cette raison que nous vous invitons à travers cet article, à en savoir un peu plus sur les équipements incontournables pour faire du canyoning.

Si le canyonisme conjugue de nombreux attraits des activités dont il se rapproche, il en présente aussi les dangers liés au vide, au terrain et à l’eau vive. Il est donc primordial de se protéger, lorsqu’on décide de pratiquer cette activité. À cet effet, il faut prévoit des équipements individuels et des équipements collectifs.

Équipements individuels

L’équipement individuel renferme plusieurs éléments, dont une combinaison néoprène, un casque, des chaussures, un harnais et une longe.

En effet, la combinaison néoprène est une combinaison semblable à celle que l’on utilise pour la plongée ou le surf. Elle permet de conserver la chaleur du corps, et en fonction de son épaisseur, elle protège plus ou moins du froid. La combinaison pour canyoning dispose généralement, d’une cagoule qui permet d’affronter les ravins en hiver ou avec de l’eau de dégeler. Contrairement aux combinaisons de plongée, la combinaison pour canyoning a plus de renforts au niveau des genoux, des coudes et de la partie des fesses, car ce sont des zones qui sont très sollicitées lors de la pratique de cette activité. La combinaison de canyoning ne protège pas seulement du froid, mais aussi des coups et des petites chutes contre les pierres et les rochers du lit de la rivière. Une autre de ses grandes fonctions qui se manifeste surtout dans les eaux vives, est qu’elle fournit une grande flottabilité sur l’eau.

Le casque quant à lui, fait partie de l’équipement plus fondamental de la sécurité de nombreuses activités sportives qui se pratiquent en région montagneuse, et il est bien évidemment indispensable au canyoning aussi. Dans la conscience collective, le casque est important dans le canyoning lors des chutes. Mais en réalité, ce n’est pas le cas le plus indispensable. Le plus grand danger, ou la fonction la plus importante du casque dans le canyoning, est d’absorber l’impact d’une pierre qui tombe du haut dans une zone étroite du canyon.

La pratique du canyoning nécessite beaucoup l’utilisation des muscles fessiers. C’est justement pour cette raison, que le harnais est indispensable. Le harnais de canyoning a la particularité de posséder une protection au niveau des fesses, une toile en plastique très résistante qui protège cette partie de la combinaison durant la progression.

Équipements collectifs

L’équipement collectif est constitué de plusieurs éléments, dont les plus importants sont : des cordes, des longes, des descendeurs, des lampes, etc.

La longe par exemple, est un élément essentiel pour pratiquer le canyoning en toute sécurité. Dans un premier temps, elle sert à exécuter plusieurs actions importantes, telles que l’ancrage aux installations de mains courantes. Elle permet également de réaliser les aides aux compagnons, lors de descentes où il faut escalader vers le bas ou vers le haut.

Dans le canyoning, le descendeur est utilisé pour plusieurs raisons. Il est nécessaire pour assurer dans le cadre de l’escalade au leader, une descente plus facile.